BOYD Bob, Le taï chi chuan du Style du Serpent

Extrait de BOYD Bob, Le taï chi chuan du Style du Serpent

Chapitre « Les Principes », p. 13 :

« Maître Ip me disait souvent que le chi voyage depuis la racine du pied jusqu’à un point au milieu du dos entre les omoplates. De là, il se déplace à travers les articulations de l’épaule et du coude en ouverture jusqu’à une zone située à trois pouces au-dessus et en-dessous de l’articulation du poignet. Il appelait toute cette zone le point de kung fu de la main. Ce flux de chi ne peut être réalisé que si les épaules sont posées comme une selle de cheval par-dessus la cage thoracique et se déplacent en harmonie avec les côtes et la colonne vertébrale. »

Chapitre « Vider la coupe », p.68-69 :

« Beaucoup de méridiens dans la médecine traditionnelle chinoise de l’acupuncture suivent les mêmes trajets que les connections myofasciales utilisées dans les mouvements du style du serpent. Ainsi, l’action de pompage biomécanique des mouvements du style du serpent crée une stimulation d’acupression des points énergétiques importants depuis la racine du pied jusqu’au point du kung fu dans le poignet (…)

La biomécanique des mouvements du style du serpent est le fondement d’une énergie « chi » puissante dans le corps. Sans biomécanique, l’énergétique ne peut être cultivée, la grandeur réelle et la force du taï chi chuan ne peuvent se réaliser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *